- Home -
 

LA MEDECINE AYURVEDIQUE :

UNE ANCIENNE TRADITION CURATIVE POUR UN NOUVEAU MILLENAIRE
Par Laurance Johnston, Ph.D.
Traduit par Edwige Nault

Connue comme le système de soin médical le plus ancien au monde, la médecine Ayurvédique est la « grand-mère » des traditions curatives. Développée à travers des siècles de pratique, c’est une approche esprit, corps, âme envers la guérison qui essaie de garder les gens en bonne santé et à l’écart des maladies. Bien que des thérapies existent pour des affections précises, la médecine Ayurvédique est centrée sur la prévention de la maladie, y compris les problèmes de santé chroniques dont sont fréquemment atteints les individus avec un dysfonctionnement de la moelle épinière.

Histoire :

La médecine Ayurvédique est originaire d’Inde ancienne il y a plus de 5000 ans. Malgré – ou peut-être grâce - à ses racines anciennes, son influence sur le monde d’aujourd’hui est sans doute plus grande que l’on ne le pense.

Par exemple, selon la légende, Buddha, un grand admirateur de la médecine Ayurvédique, a envoyé des professeurs dans différents pays pour intégrer les perspectives Ayurvédiques dans les traditions de guérisons locales. Ces traditions sont alors devenues la fondation à beaucoup d’approches de la médecine d’aujourd’hui.

La médecine Ayurvédique a survécu à diverses menaces à travers les millénaires parce qu’elle était très ancrée dans les coutumes et culture des familles indiennes. Ces menaces venaient en partie des conquêtes étrangères de l’Inde par les nations musulmanes puis, plus tard, les Britanniques ont imposé leur médecine à la société indienne (c’est à dire la médecine conventionnelle).

Après l’indépendance de l’Inde en 1947, la médecine Ayurvédique a commencé à refaire surface et est redevenue plus populaire. Le Yogi Maharishi Mahesh, fondateur du Programme de Méditation Transcendantale, a facilité son introduction dans la société occidentale. La popularité de la médecine Ayurvédique s’est envolée après que l’auteur populaire Deepak Chopra ait commencé à publier des best-sellers sur le sujet.

Théorie :

En Sanskrit, l’ancienne langue de l’Inde, Ayurvédique signifie la « science de la vie et de la longévité ». Elle essaie de donner un sens à la vie en vivant en harmonie avec la nature. Parce que ses origines sont anciennes, la médecine Ayurvédique est expliquée par des concepts et une terminologie qui ont été pensés sans les avantages de l’anatomie et de la physiologie moderne.

Il est possible que les personnes imprégnée de la pensée médicale du 20e siècle voient les théories - basées sur la tradition – de la médecine Ayurvédique comme archaïques et une application de soins médicaux limitée dans le monde d’aujourd’hui. Néanmoins, la sagesse ancienne a souvent beaucoup de validité. De plus en plus, la science moderne montre l’efficacité de beaucoup de thérapies et approches Ayurvédiques et explique comment elles marchent en termes scientifiques.

Votre profil Ayurvédique Ame-Corps :

Selon la théorie Ayurvédique, tous les individus sont constitués de trois énergies basiques ou doshas appelées vata, pitta et kapha. Ces énergies sont présentes dans des proportions uniques à la naissance. Comme une empreinte digitale, votre mélange caractéristique, appelé prakruti, vous distinguera à vie quant à vos prédispositions physiques, mentales et émotionnelles. Il reflète votre nature essentielle, vraie. Bien que votre prakruti soit défini à vie, votre mélange au jour le jour de vata, pitta et kapha peut beaucoup varier selon la façon avec laquelle vous interagissez avec votre environnement (par exemple, stress, choix diététique, exercices et changements de saison).

Votre mélange du moment est appelé vikruti. Si votre vikruti est identique à votre prakruti (c’est à dire votre idéal Ayurvédique avec lequel vous êtes né), votre santé sera excellente. Plus simplement, si vous pouvez rester vrai à ce que vous êtes d’une perspective Ayurvedique, vous serez en bonne santé ; si vous ne pouvez pas, vous favoriserez la maladie.

Les doshas vata, pitta et kapha sont associés à des caractéristiques individuelles différentes :

Le vata est l’énergie vitale pranique associée aux mouvements physique et physiologique, la circulation et le système nerveux. Les personnes qui ont un dosha vata prédominant ont tendance à avoir des corps minces, légers, souples et sont de caractère rapide, changeant, imprévisible, enthousiaste et bavard. Ils ont souvent un esprit rapide et sont créatifs. Lorsqu’ils sont déséquilibrés, les individus vata ont des troubles du système nerveux, des problèmes d’énergie ou intestinaux, insomnie, peau sèche et anxiété. Le dosha vata est équilibré par des habitudes régulières, du calme, de l’attention aux fluides, une sensibilité moindre au stress, beaucoup de repos, de la chaleur, une nourriture stable et des massages à base d’huiles.

L’énergie pitta gouverne le métabolisme. Les individus pitta sont souvent de taille moyenne et bien construits ; ils ont tendance à être fougueux, exaltés, ils possèdent un esprit vif et créatif, un regard pénétrant, un teint rubicond, un esprit de compétition et sont colériques. Lorsqu’ils sont déséquilibrés, ils souffrent de fièvres, de troubles inflammatoires, de brûlures d’estomac, d’ulcères, de rougeurs de peau, ressentent de la colère et de l’irritation. La modération, l’impassabilité, les loisirs, l’exposition à la beauté naturelle et moins de stimulants équilibrent le dosha pitta.

L’énergie Kapha gouverne la structure du corps et donne la force, la vigueur et la stabilité. Les individus Kapha ont souvent des corps forts, gros, en bonne santé, bien développés et ont tendance à prendre du poids. Ils sont d’humeur égale et calme, et ont une endurance impressionnante. Lorsqu’ils sont déséquilibrés, les individus Kapha sont prédisposés à des troubles respiratoires et des congestions, des problèmes sinusaux, l’obésité, des tumeurs et la léthargie. Le dosha kapha est équilibré par de l’exercice régulier pour le contrôle du poids, une diversité d’expériences, de la chaleur, de la causticité et une douceur moindre.

Equilibrer les Doshas :

Pour garder la santé, vous devez vous efforcer d’équilibrer votre mélange de vata, pitta et kapha afin qu’il corresponde à votre idéal Ayurvédique avec lequel vous êtes né. Pour arriver à cet équilibre, vous devez savoir :

· Votre mélange de vata, pitta et kapha (vikruti), reflétant votre état de santé actuel,

· Votre constitution Ayurvédique avec laquelle vous êtes né (prakruti), reflétant ce que vous souhaitez regagner.

En d’autres mots, vous devez savoir où vous en êtes maintenant et ce à quoi vous tendez (voir illustration). Ces états peuvent être connus en utilisant les questionnaires dans la plupart des livres références de médecine Ayurvédique.

Une fois que vous avez compris le déséquilibre de vos doshas, vous pouvez prendre les mesures appropriées allant vous aider à réaligner votre mélange de vata, pitta et kapha dans la direction désirée. Par exemple, bien que vous soyez né avec une constitution kapha (prakruti), le stress de la vie moderne et une alimentation fast-food ont aggravé votre dosha vata. La conséquence en est que vous souffrez des troubles associés au vata, comme l’anxiété, l’insomnie ou des problèmes intestinaux. Pour remédier à ce déséquilibre, vous allez prendre les mesures pour diminuer l’aggravation des troubles du vata et développer l’expression du kapha.

En médecine Ayurvédique, ces mesures mettent en valeur le régime et l’alimentation, l’exercice, le repos et la relaxation, la méditation, les exercices de respiration, la phytothérapie et les programmes de désintoxification et rajeunissement. De plus en plus, la science moderne reconnaît les bénéfices de beaucoup de ces facteurs de style de vie. Par exemple, les personnes qui méditent voient leur docteur moitié moins ; ont un taux de cancer et de maladies du cœur inférieur et abusent moins des drogues ; et vieillissent plus lentement.

Thérapie holistique sensorielle :

En médecine occidentale, les cinq sens ont un rôle thérapeutique peu important. Par exemple, si l’on vous donne un médicament, son goût ou son odeur n’est pas important. Cependant, en médecine Ayurvédique, les sens jouent un rôle clé car ils sont considérés comme la porte d’entrée de votre physiologie intérieure. En tant que telles, les thérapies Ayurvédiques essaient souvent d’évoquer des combinaisons sensorielles variées. Avec ce point de vue, la nourriture et les épices vont provoquer des réponses physiologiques, pas seulement à travers leur valeur nutritive mais aussi à travers le goût et l’odeur. Ainsi, en médecine Ayurvédique, le tout est plus important que la somme de toutes les parties.

Par exemple, prendre votre dose de vitamine C avec un jus d’orange fraîchement pressé sera meilleur qu’un cachet de vitamine C. En général, cette approche reflète une différence majeure entre les philosophies médicales holistique orientale et réductionniste occidentale. Là où la médecine occidentale essaie d’isoler et ainsi mettre sur le marché un composant physiologiquement actif d’une plante, la médecine Ayurvédique utilisera des préparations de toute la plante. En plus du composant actif, la médecine Ayurvédique croit que les autres composants synergiques et les aspects sensoriels provoqués de la plante sont aussi importants.

Régime :

En médecine Ayurvédique, la digestion est le fondement de la bonne santé. Les doshas produisent un feu métabolique, appelé agni, qui transforme les aliments de la nourriture, des sensations et des pensées en une forme que votre corps peut utiliser. Si votre feu digestif ou agni ne fonctionne pas correctement du à un déséquilibre des doshas, vous produirez des toxines, appelées ama. L’ama va obstruer à la fois vos canaux physique (par exemple intestins, artères, etc.) et nonphysique (par exemple, l’énergie) de votre corps. Pour éviter l’accumulation de ama, les individus devraient favoriser différents types de nourriture selon s’ils sont plus influencés par les doshas vata, pitta ou kapha (voir les sources listées ci-dessous pour les recommandations diététiques).

Selon la théorie Ayurvédique, le régime américain aggrave le dosha vata, ce qui a pour résultat les nombreux problèmes de santé caractérisant la société américaine.

La médecine Ayurvédique et le dysfonctionnement de la moelle épinière :

Les blessés médullaires ont plus de problèmes de santé chroniques. Il est dit que ces problèmes viennent, ou sont aggravés par les changements physiologiques et métaboliques considérables qui surviennent dans le corps après une blessure. D’une perspective Ayurvédique, ces changements augmentent la divergence entre votre vikruti (votre mélange actuel de vata, pitta et kapha) et votre prakruti (votre idéal de vata, pitta et kapha avec lequel vous êtes né).

Plus précisément, une blessure médullaire développe un déséquilibre du vata. S’il n’est pas corrigé, l’ama (les toxines) vont s’accumuler, obstruant les canaux de votre corps et, ainsi, vont causer la maladie. Aussi, les personnes avec une blessure médullaire doivent être vigilants dans leurs efforts pour regagner un bon équilibre des doshas, surtout ce qui concerne la nourriture et les comportements.

Selon le Dr Rama Mishra, un docteur de tout premier plan en médecine Ayurvédique formé en Inde, certaines épices sont recommandées pour nettoyer les canaux de ama après n’importe quel type de blessure. Cela inclus : du safran des Indes, du poivre noir, du gingembre, de la coriandre, du fenouil et du réglisse. Il fait aussi remarquer que sa compagnie, Maharishi Ayur-Ved products, quartiers généraux dans le Colorado Springs, mettra bientôt sur le marché un produit multi-herbes (seulement par l’intermédiaire de professionnels de la santé) appelé « ReGen - Nerve ». Une de ces herbes est dérivée d’une plante appelée Mimosa pudica. Selon des études animales, cette herbe favorise la santé neurale.

Plus précisément, des scientifiques ont observé chez les rats avec des blessures expérimentales du nerf sciatique (qui s’étend du bassin à la partie supérieure de la jambe) que la régénération était de 30 à 40% plus grande chez les animaux traités avec l’extrait de Mimosa pudica.

Bien que les possibilités soient certainement intriguantes, le Dr Mishra ne sait pas si ce produit à base de plante peut être bénéfique aux blessés médullaires de façon significative.

En conclusion, la médecine Ayurvédique représente une ancienne tradition de soins médicaux qui devient de plus en plus populaire en tant qu’approche alternative pour la guérison. Le fait qu’elle attache de l’importance à l’entretien de sa santé par la mise en valeur de la capacité inhérente à la guérison a une pertinence considérable pour beaucoup de problèmes de santé chroniques, y compris ceux dont souffrent les personnes avec un dysfonctionnement de la moelle épinière.

Sources : Pour plus d’information sur la médecine Ayurvedique, consultez les sources suivantes :

1) The Complete Book of Ayurvedic Home Remedies, de Vasant Lad, Three Rivers Press (1998)

2) Perfect Health: The Complete Mind/Body Guide, de Deepak Chopra, Harmony Books (1991)

3) Ayurveda: The A-Z Guide to Healing Techniques from Ancient India, de Nancy Bruning & Helen Thomas, Dell Books (1997

Remerciements spéciaux à : Dr. Rama Kent Mishra, Director Research, Maharishi Ayur-Ved Products (www.mapi.com & 800/461-9685), et Cary Valentine, Rocky Mountain Ayurvedic Health Retreat (800/247-9654).

GLOSSAIRE :

AGNI : le feu digestif qui fournit l’énergie dont le corps a besoin pour fonctionner.

AMA : impuretés toxiques restant après une digestion incorrecte, ce qui est la cause de beaucoup de maladies.

DOSHA : les trois forces (vata, pitta et kapha) qui déterminent la constitution d’un individu, contrôlant les fonctions de l’esprit et du corps.

KAPHA : un des trois doshas, il détermine la structure du corps.

PITTA : un des trois doshas, il détermine la digestion et le métabolisme.

PRAKRUTI : votre nature inhérente, exprimée par la proportion des trois doshas avec lesquels vous êtes né.

VATA : un des trois doshas, il détermine le mouvement.

VIKRUTI : votre état actuel ; la proportion des trois doshas qui fluctue avec votre santé.


Remonter ] Visitez notre boutique ] Historique ] Encyclopédie des huiles essentielles ]