Fiche Produit

 
Carotte cultivée
Daucus carota sous-esp. satious
 

Je ne décrirai pas la bonne carotte dont il existe une multitude de variétés, de la grosse fourragère coriace et peu sucrée à la délicieuse carotte nouvelle toute pleine des sucs du printemps. Trop de gens pensent "Bœuf au jus" quand on dit carotte et ignorent ses vertus inestimables : la carotte crue, consommée finement râpée (ou mieux, quand on souhaite en faire une cure, sous forme de jus fraîchement exprimé), est pourtant un légume exceptionnellement riche en vitamines et en éléments minéraux, aliment de choix des anémiques, des convalescents, des hépatiques, des malades du tube digestif.
PROPRIÉTÉS MÉDICINALES
Très riche en carotène (provitamine A), pigment transformé en vitamine A par le foie, auquel s'ajoutent les vitamines BI, B2 et C, de nombreuses substances minérales, des traces d'huile essentielle, des sucres, 10°/& de matières pectiques, etc., la carotte favorise la production des globules rouges, accroît la résistance aux infections et l'élimination des déchets, active toutes les fonctions de croissance et assure le maintien de l'acuité visuelle. Antianémique remarquable, elle se recommande aux enfants affaiblis, maladifs, aux convalescents, auxfemmes enceintes (en cure: 1 à 2 verres à bordeaux de jus le matin à jeun; ce jus peut être donné très tôt aux nourrissons en complément nutritif et vitaminique). Renfermant. une substance hypoglycémiante, la carotte, à doses modérées, est salutaire aux diabétiques (on peut lui adjoindre ici le céleri branche, cru).
Donnée en purée très fluide, la carotte calme rapidement les diarrhées des nourrissons : faire bouillir pendant 1 h 30, dans 1 litre d'eau, avec très peu de sel, 1 livre de carottes finement émincées; écraser, passer au tamis et ajouter de l'eau bouillie pour retrouver le volume perdu par l'évaporation. Alimenter exclusivement l'enfant de cette soupe, donnée aux heures et au volume habituels des biberons, jusqu'au retour des selles normales. On ne saurait trouver méthode plus simple et plus sûre.
Le sirop obtenu par cuisson du jus à petit feu, adoucissant, expectorant, se prescrit dans la laryngite, la bronchite, la toux, et aussi dans les inflammations intestinales et urinaires.
• Usage externe
La pulpe fraîche de carotte s'applique utilement sur les inflammations, l'eczéma, les ulcères, les brûlures. Elle calme le prurit et facilite la cicatrisation.
Pour mémoire, je citerai l'usage que l'on fit, dans les campagnes, de la carotte torréfiée et pulvérisée en guise de café, paraît-il agréable. En Thuringe, autrefois, les habitants utilisaient le suc, épaissi par une lente cuisson, en guise de miel et de sucre.

Created by Readiris, Copyright IRIS 2005  Created by Readiris, Copyright IRIS 2005
© poivrecayenne, les plantes médicinales2005
Aromathérapie, Essence de plantes, huiles essentielles, plantes médicinales, medecine par les plantes