Fiche Produit

 
Chardons
Carduus Cirsium
 

Voici la mauvaise herbe, celle qui me blesse quand j'approche, pieds nus, sur la dune, vers la bergeronnette flavéole qui s'envole à mon cri, celle qui m'attend toujours sous l'herbe où je m'allonge, qui montre son nez dans ma pelouse et qui se multiplie d'autant mieux qu'on l'extirpe. Mon ami Bernard Defaut, grand coureur de monts et de vaux, qui ne connaît de plus vif plaisir, à son arrivée dans la nature (il la sent mieux que le renard), que de se mettre les godillots au cou pour goûter de l'orteil le silex et la pervenche, me dit de ces végétaux-hérissons:
"Pourquoi leur en voudrais-je de me piquer? C'est leur amitié que j'endure."
Promenez-vous dès l'aube en lisière des aulnaies, dans ces lieux mouillés, mouvants de vie, peuplés de bêtes suscitées, disaient les anciens, par les fanges et les troubles senteurs, et découvrez le pré humide, le mauvais pré bleu de laîches où la foule des cirses des marais lève ses bras grêles au premier soleil, orants violets vêtus de toiles d'araignées lourdes de perles. Peut-être y aura-t-il aussi l'exhortation pressée d'une bouscarle, ou la rousserole en délire sur un roseau balancé de musique: vous ne parlerez plus jamais d'affreux chardons.
Sous l'appellation commune de "chardons", le langage courant réunit de nombreuses espèces appartenant à plusieurs genres, eux-mêmes dépendants de trois familles différentes. Voici une clef de détermination qui vous aidera à dégrossir votre travail de reconnaissance (pour l'explication des termes botaniques, voyez au Lexique). li s'agit, rappelons-le, de plantes herbacées en général complètement épineuses - mais parfois à feuilles non ou peu piquantes - à fleurs réunies en capitule, celui-ci entouré de bractées à pointe épineuse simple ou ramifiée.



© poivrecayenne, les plantes médicinales2005
Aromathérapie, Essence de plantes, huiles essentielles, plantes médicinales, medecine par les plantes