Fiche Produit

 

Menthe
Mentha

 

1. Menthe verte
2. Menthe aquatique
3. Menthe à feuilles rondes
4. Menthe pouliot
5. Menthe des champs
6. Menthe poivrée

 

La menthe est certainement l'une des plantes les plus connues, celle qui, avec le tilleul et la verveine, ose pré­tendre, dans son sachet de papier, aux honneurs dus au noble thé, prince fabuleux de toutes les tisanes. Large­ment cultivée, vendue dans les pharmacies les plus aus­tères, assoupie dans toutes les cuisines au creux de son parfum suave, la menthe est la dernière des grandes médicinales d'antan, princesse détrônée dont le nom et la grâce restent les seuls trésors, qui doit à son parfum de n'être pas tombée dans l'oubli.

Les menthes du commerce, menthe poivrée et menthe verte, sont toutes deux cultivées en grand, riches en menthol, très parfumées. Les menthes sauvages sont moins puissamment aromatiques mais leur parfum est souvent délicat. Elles manifestent un grand pouvoir de variation et d'hybridation mais les propriétés des nom­breuses formes de chaque type sont les mêmes. En pra­tique, il suffit donc de connaître les traits principaux des cinq espèces présentes en France et en Europe occiden­tale. Les menthes sont des plantes vivaces à tiges carrées, à feuilles opposées, dentées. Les fleurs ont ~n calice en tube ou un peu en cloche, à 5 dents presque égales, une corolle en tube à 4 lobes presque réguliers, non disposés en 2 lèvres comme chez les autres Labiées, 4 étamines presque égales. Ces fleurs sont disposées soit en têtes arrondies ou en épis terminaux non feuillés, soit en ver­ticilles à l'aisselle de feuilles supérieures. La souche émet des stolons donnant naissance, ici et là, à de nouveaux pieds. Le parfum est, bien sûr, un excellent caractère de

reconnaissance.

Les menthes se rencontrent peu souvent par pieds isolés : la plupart du temps, elles forment de petites populations parfumées dans les fossés, les prairies, au bord des ruisseaux et des étangs. Les formes hybrides, souvent stériles, compensent cet état par une intense multiplication végétative, émettant des stolons envahis­sants, parfois au point de supplanter les parents. La clef suivante fournit les premiers jalons de reconnaissance de ce groupe complexe.

On récolte les sommités fleuries des menthes de pré­férence en début de floraison; elles se sèchent sans peine au sec et à l'ombre en conservant bien leur parfum et leurs propriétés.

 


Created by Readiris, Copyright IRIS 2005  Created by Readiris, Copyright IRIS 2005

Clef d'identification

simplifiée des menthes françaises

(ne tient pas compte des variétés ni des hybrides)

1 Tiges florifères terminées par des fleurs réunies en têtes

arrondies ou en épis allongés 2

_ Tiges florifères terminées par des feuilles ; fleurs en verticilles

au point d'attache des feuilles supérieures 5

2 Fleurs en têtes arrondies ; feuilles pétiolées, ovales, plus ou moins velues ou glabres. Bord des eaux, marécages. Très

commune partout Menthe aquatique

- Fleurs en épis allongés 3

3 Feuilles largement ovales ou presque rondes, arrondies ou peu pointues au sommet, très ridées-bosselées, sessiles ; fleurs en épis généralement étroits et denses. Lieux humides, fossés, terres cultivées. Commune ; rare çà et là

Menthe à feuflles rondes

_ Feuilles ovales-lancéolées, aiguës au sommet, non ridées 4 4 Feuilles très veIues-blanchâtres au moins en dessous, sessiles ; tiges velues ; fleurs en. épis compacts. Lieux humides. Com­mune ou rare selon les régions Menthe sylvestre

_ Feuilles vertes, glabres, sessiles ou presque ; tige glabre ; fleurs en épis lâches. Cultivée, parfois ensauvagée Menthe verte

[Pétiole de 1-1,5 cm ; fleurs en têtes arrondies et en verticilles ; plante cultivée d'odeur vive et piquante: Menthe poivrée ]

5 Feuilles petites, les supérieures plus courtes que les glomé­rules de fleurs, celles-ci en verticilles nombreux et denses ; calice fermé par de nombreux poils (loupe 1). lieux humides, prairies inondées l'hiver. Distribution inégale; reste à basse altitude

Menthe pouliot

_ Feuilles supérieures plus longues que les glomérules de fleurs. Calice non velu en dedans. Lieux humides, fossés, champs. Assez commune, sauf Midi Menthe des champs

© poivrecayenne, les plantes médicinales2005
Aromathérapie, Essence de plantes, huiles essentielles, plantes médicinales, medecine par les plantes