Accueil www.poivrecayenne.com
Accueil "les plantes pour la peau"

Index des plantes médicinales

Propriétés des plantes médicinales

PROTECTION CONTRE LES AGRESSIONS

 

 

La peau est une protection vivante de l'organisme. Il lui revient de limiter l'espace occupé par les autres tissus, muscles enveloppés de leurs aponévroses, os, tendons, et par là-même de réduire les pertes d'eau en surface de ces tissus.
Imagine-t-on un corps privé de peau, semblable à un écorché des planches anatomiques? Fragiles tissus sous-jacenrs ! Ils ne manqueraient pas d'être lésés, d'accrocher aux aspérités, tandis que la peau protège et unit, glisse et, par son élasticité, amortit les chocs.
La protection contre les parasites est inégalement réussie. Bien entendu des Insectes et Acariens (Arachnidés) perforent la peau pour y prélever sang et lymphe, y pondre leurs œufs; ils disposent de trompes, de rostres, de tarières, ancêtres de nos instruments chirurgicaux et de nos aiguilles. Malgré son apparence frêle, le moustique réussit à enfoncer ses pièces buccales. De leur côté, les chasseurs connaissent bien l'intrusion inopinée des larves de tiques qui s'attaquent à leurs chiens pendant les incursions dans les fourrés. Mais la peau reste malgré tout un barrage assez dissuasif qui réussit mieux d'ailleurs contre les champignons des teignes, les levures du genre Candida et les bactéries pathogènes. L'effet n'est pas seulement mécanique par action de couverture et de desquamation ; des substances chimiques excrétées par la peau, par les glandes sébacées en particulier, contribuent à la lutte antifongique. On avait observé en effet que si les teignes apparaissent assez fréquemment chez l'enfant, la chance d'infestation
est réduite après la puberté. Cela s'explique par le changement des excrétions, avec l'apparition, dans le sébum, de glycérides de chaîne moyenne, à acides laurique et rnyristique en particulier, doués d'~e certaine action antifongique. Il est remarquable que chez des populations ignorant l'usage du savon et d'autres détergents, chez des sujets sans hygiène, il n'y ait pas davantage de maladies fongiques et bactériennes. La crasse cutanée contient-elle des substances abiotiques? Par contre cette absence d'hygiène favorise les attaques des parasites animaux.
On distingue souvent la flore bactérienne résidente faite de germes saprophytes, d'une flore temporairement résidente et d'une flore transitoire constituée d'espèces variées éventuellement pathogènes.
La première comprend des Corynébactéries - Corynebacterium acnes 1 et C. acnes II - lipophiles, retrouvés particulièrement dans les zones de peau grasse. Ces germes peuvent hydrolyser les triglycérides en libérant des acides gras. Dans cette première catégorie, on retrouve encore des Micrococcacées avec des staphylocoques, Stepbylococcus albus en particulier, et des sarcines, ainsi que des Streptococcacées avec plusieurs streptocoques. De son côté, la flore temporairement résidente groupe diverses espèces à gram négatif - colibacilles, Pseudomonas, Proteus - ne se reproduisant pas de façon habituelle sur la peau. Quant à la flore transitoire elle résulte d'une contamination par des espèces diverses.



© poivrecayenne, les plantes médicinales2007
Dermatologie, Aromathérapie, Essence de plantes, huiles essentielles, plantes médicinales, medecine par les plantes