Des conseils pratiques pour entretenir votre avocatier

0
9

Il existe beaucoup d’arbres fruitiers tropicaux qu’on peut planter à partir du pépin de fruit. Parmi eux, on cite le citronnier, le dattier, l’oranger, mais aussi l’avocatier. Ce dernier est probablement le plus connu. Quoi de plus fascinant que de voir le gros noyau se diviser en deux pour faire sortir une tige rigide ? Cela représente d’ailleurs une belle expérience à réaliser avec vos enfants afin de leur apprendre comment germent et poussent les plantes. L’avocatier est une plante d’intérieur très élégante et décorative.

Quelques mots pour décrire l’avocatier

Appelé en latin Persea Americana, l’avocatier appartient à la famille des Lauracées. Il s’agit d’un arbre fruitier originaire du Mexique et de l’Amérique Centrale. Le fruit est particulièrement apprécié pour son goût succulent et onctueux. On utilise la chaire d’avocat pour préparer différentes recettes, mais aussi pour réaliser des produits cosmétiques.

La période de floraison de cet arbuste est entre juin et juillet. L’arbre porte des fleurs de couleur jaune-vert qui seront ensuite transformées en fruit. La couleur du fruit est toujours verte même lorsqu’il atteint sa maturité. L’avocatier est un arbre d’intérieur que vous pourrez adopter pour agencer une pièce en ajoutant une touche plus naturelle.

Il s’agit d’une végétation vivace possédant un feuillage persistant. Vous pouvez choisir par exemple un avocatier en pot pour décorer votre salon. Cette plante d’intérieur saura émerveiller la pièce sans trop l’encombrer. Mais pour profiter de sa verdure et son aspect décoratif, il importe d’apporter les soins et l’entretien dont il a besoin.

Qu’est-ce qui caractérise l’avocatier ?

Cette plante originaire du Mexique, mais également des Antilles est un arbre fruitier au feuillage persistant. Étant une végétation vivace, l’avocatier pousse dans des terres chaudes et suffisamment humides et ensoleillées. Ainsi, la sécheresse, le froid et l’excès d’eau peuvent nuire à son développement.

Planté en pleine terre, cet arbuste peut atteindre jusqu’à 15 m de haut, voire plus. Mais il existe aussi des dimensions plus modestes de 2 ou 3 m qui sont cultivés en pot. Avant d’être un grand arbre fruitier qui produit des avocats délicieux, c’est d’abord une belle plante d’intérieur. Son feuillage vert et brillant à revers plus pâle vous permet une décoration verdoyante.

Sa floraison se fait en deux temps. Les premières fleurs qui apparaissent sont des femelles, laissant ensuite la place aux fleurs mâles. C’est ce qu’on appelle floraison hermaphrodite. Celle-ci donne lieu à la reproduction. Les fleurs sont très discrètes composées de pétales et de sépales de même nombre qui forment une grappe au bout des branches.

Puis, les fruits se développent en général entre le mois de décembre et janvier. Les avocats ont la particularité de mûrir seulement lorsqu’ils sont cueillis. Autrement dit, on ne trouve jamais un fruit mûr sur l’avocatier. Et pour obtenir les premiers fruits, il faut compter environ 10 ans après la plantation.

Comment cultiver un avocatier ?

Beaucoup se demandent s’il est vraiment possible de planter un avocatier à la maison. La réponse est « oui », mais il faut le faire dans un pot bien sûr. Il suffit tout simplement de prendre le noyau d’un avocat et avoir beaucoup de patience. Mais comme plante d’intérieur, il sera de taille modeste et ne produira pas de fruit. Voici comment faire si vous voulez faire cette expérience.

                Choisir un bon noyau

Vous devez choisir un noyau complet et intact, c’est-à-dire qui n’a pas de petites traces de couteaux. SI une partie du noyau se détache en le séparant, cela ne fonctionne pas. Il faut alors en prendre un autre. Aussi, il est préférable de choisir un plus gros noyau. Pour commencer le processus, on doit le rincer pour ensuite le sécher totalement.

                Préparer préalablement le noyau

L’important à tenir en tête est de le faire germer sur le bon côté. À savoir qu’une partie du noyau est destiné à germer. Il s’agit du bout pointu. Puis, un autre bout est destiné à développer les racines. C’est le bout un peu plus large. Ainsi, il convient de placer le noyau en mettant le bout plus large vers le bas. 

Une fois cela fait, vous allez y planter 3 ou 4 cure-dents. Ce qui permettra de le faire tenir dans le récipient sans tomber, car effectivement, on va le placer sur un verre. C’est surtout le processus à suivre pour planter un avocatier comme plante d’intérieur.

                Installer le noyau

Dans cette étape, vous devez remplir un verre d’eau jusqu’au bord. Mais sachez qu’il existe des récipients spécialement conçus pour faire germer un noyau d’avocat. Avec ces récipients spéciaux, vous n’avez plus besoin de piquer le noyau avec des cure-dents. Ensuite, on le dépose sur le bord du verre en faisant en sorte qu’il tienne. Le côté pointu doit être au sec et l’autre bout doit tremper dans l’eau.

                Faire germer le petit avocatier

Pour cela, il est conseillé de déposer le verre avec le noyau placé dessus sur le rebord de la fenêtre. Le but est de fournir à la plante une bonne quantité de lumière sans trop l’exposer. Il importe de le surveiller régulièrement et rajouter de l’eau au fur et à mesure qu’elle s’évapore. Ainsi, il faut toujours garder le bout large immergé dans l’eau. C’est aussi une bonne idée de changer l’eau de temps en temps.

Au bout de 2 à 6 semaines, des racines et une pousse commencent à apparaître. Si après 8 à 10 semaines rien ne change, on peut jeter le noyau. Il peut d’agir d’un mauvais noyau par exemple. Il faut alors recommencer avec un autre.

                Bien s’occuper du jeune plant

Quand la tige du nouveau plant atteint 15 cm environ, vous devez la couper à sa moitié. Certes, cela peut être trop cruel de faire cela à une plante naissance, mais c’est utile. En effet, c’est ce qui permettra à l’avocatier de développer des racines plus résistantes. Cette étape lui permet également de devenir plus fournie. Lorsque vous voyez que la tige commence à développer des feuilles, il est temps de planter l’avocatier en terre.

                La plantation en terre

Pour cette phase, vous pouvez planter directement votre jeune avocatier dans un pot d’environ 10 pouces de diamètre. Pour l’installation du noyau, il faut laisser sa moitié exposée à l’air. En ce qui concerne le sol, il est préférable qu’il soit enrichi de compost. Mais on peut l’accommoder d’un mélange tout-usage quand il s’agit de plante d’intérieur.

Comment entretenir son avocatier ?

Pour profiter de la verdure de votre plante d’intérieur, il existe quelques soins à faire. En suivant les conseils suivants, vous aurez une belle plante d’avocatier.

                Un bon emplacement avant tout

L’avocatier est un arbre tropical qui aime la lumière. Ainsi, son emplacement doit être suffisamment lumineux. Il pourra par exemple se placer près d’une fenêtre ou sur une véranda. Toutefois, il faut faire attention, car le coup de soleil peut jaunir ses feuilles. À noter également que cette plante ne supporte pas le soleil trop fort et direct en été. De même, la gelée est aussi fatale pour votre avocatier. On peut le sortir en été, mais dans une exposition mi-ombre.

                Bien arroser la plante

Pour un jeune avocatier, l’arrosage est un élément important afin d’assurer son développement. Cette plante d’intérieur est sensible au manque d’eau. En effet, si le substrat est sec pendant une semaine, ses feuilles vont brunir. Puis au contraire, si la plante est trop arrosée ou si les racines baignent dans l’eau de manière permanente, les feuilles jauniront.

Il faut donc veiller à ce que le terreau reste frais sans dessécher. Plus votre avocatier est mature, moins il est sensible aux écarts d’arrosage. Un avocatier 5 ans ne demande plus un arrosage régulier comme un jeune plant. Il suffit de vaporiser le feuillage de temps à autre pour augmenter l’humidité.

                Engraisser pour booster la croissance

Il n’est pas obligatoire d’utiliser de l’engrais dans la culture d’avocatier. Toutefois, vous pouvez en utiliser en choisissant l’engrais biologique lors des phases de croissance. Cela permettra de fournir à l’avocatier en pot ou en terre les nutriments indispensables au développement du feuillage. Et si vous constatez que la plante végète en période de croissance, c’est qu’elle a besoin de rempotage.

Il convient de surveiller le système racinaire puis rempoter dans un nouveau pot de plus grande dimension. Profitez de cette occasion pour changer le substrat afin de stimuler le développement des racines.

                Est-il nécessaire de tailler la plante ?

Au cours des premières années, la taille n’est pas encore nécessaire, car le plant se développe de manière verticale. En principe, la taille se réalise au printemps. Alors, si votre avocatier dépasse 1 m de haut, vous pourrez optimiser sa ramification en pinçant délicatement l’extrémité de sa cime.

                Combattre les nuisibles et les maladies

Il faut être vigilant et prendre le temps de vérifier le feuillage pour chercher la présence des nuisibles. Ces derniers entraînent en effet le jaunissement des feuilles. Si des nuisibles y sont présents, il faut les éliminer avec un coton imbibé de vinaigre blanc.

L’avocatier est une plante d’intérieur fabuleuse qui sait ajouter une touche de verdure à la pièce. Il suffit tout simplement de choisir le bon noyau pour la plantation puis apporter les soins nécessaires. L’entretien joue un rôle capital dans le développement de votre plante. Il ne faut donc pas le négliger. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here