Tout savoir sur le Cyperus Papyrus

0
12

La feuille de papyrus est une plante ornementale plus populaire en Afrique, autrefois en Égypte. Son nom « Cyperus Papyrus » est une désignation latine qui est certainement à l’origine du terme français « papier ». En effet, c’est une végétation basique de la fabrication de feuilles depuis l’Antiquité. La culture de papyrus est pourtant exigeante, ce qui fait pencher le regard des amateurs de plante d’intérieur vers la beauté des faux papyrus, nommés « Cyperus alternifolius ».

Fiche technique : présentation du Papyrus Cyperus

Le Cyperus Papyrus est un feuillage décoratif de la famille des Cypéracées. Jusque-là, on en connait environ 500 variétés différentes dont le Cyperus alternifolius autrement appelée plante ombrelle, Papyrus du Nil, Papyrus d’appartement. 

Description du Papyrus alternifolius

Comme toute végétation d’ordre Cypérales, l’alternifolius est une plante d’ornement, vivace et doté de feuilles persistantes. D’origine de Madagascar, de l’île de la Réunion et de l’île Maurice, cette espace se pare d’une beauté exotique, une autre pièce maîtresse de toute la collection d’intérieur. Tout de suite, sa présence reflète une ambiance divan et cocooning.

Le Cyperus d’appartement se dresse et peut atteindre jusqu’à 2 mètres de haut. Son feuillage est simple, linéaire et ce verticille jusqu’à 30 cm de longueur, formant ainsi une sorte d’ombelle au bout. En été, les feuilles de papyrus forment une inflorescence de 10 à 20 rayons d’ombelles sur lesquelles ses fleurs vont se former. Ce seront des groupes d’épillets plats : fleurs minuscules, cette couleur brune.

Caractéristiques du Papyrus 

Diversement nommé « Souchet à papier », le Papyrus Cyperus est communément connu en tant que matière première de confection de papier. C’est un concept égyptien qui a sollicité la plante dans l’industrie de fabrication de support d’écriture, portant son nom « Papyrus ». Dans ce cas, leur culture se fait dans des lacs, rarement domestiquées.

Actuellement, vous pouvez valoriser votre résidence avec le papyrus d’appartement à ambiance tropicale. Ses feuilles ornementales ainsi que ses tiges fines formeront une couronne d’inflorescence qui offrira une touche authentique à son emplacement. En jardin, le papyrus saura également égayer votre extérieur dans une condition de climat moins frais.

Conditions de culture du papyrus 

Tout d’abord, deux variétés de papyrus sont à distinguer : le papyrus cyperus et le papyrus alternifolius. Pourtant, une bonne culture de papyrus se porte sur les trois conditions suivantes :

  • Exposition

Le papyrus cyperus qui est d’origine égyptienne, est une plante robuste, plus exigeante en matière d’exposition. Il a besoin de beaucoup de lumière et donc à installer en permanence à l’extérieur. Egalement accaparent en humidité, le papyrus cyperus apprécie les sols humides. Son pot est de ce fait à maintenir dans un cache-pot remplis d’eau au tiers.

Quant au papyrus d’appartement, c’est une plante qui ne demande qu’une humidification régulée et une douce luminosité. Il apprécie la lumière vive, mais la lumière directe du soleil est plutôt à éviter surtout en été. C’est également une plante frileuse qui peut tenir à une basse température de -3 °C, sauf que c’est une exposition à modérer, une information nécessaire en cas d’éventuelle inattention. 

  • Arrosage

Pour le papyrus cyperus, l’arrosage est à mener sans crainte, car cette espèce apprécie d’avoir en permanence les racines dans l’eau. Sa soucoupe est à maintenir pleine d’eau et n’oubliez pas de vaporiser ses tiges et ses feuillages. Toutefois, en hiver, la végétation est susceptible de disparaître, alors, diminuez l’arrosage, mais maintenez la motte au frais. 

Pour les papyrus alternifolius, ils sont habitués à la pousse aux marécages et auprès des prairies humides. Sur ce, sa culture impose une bonne quantité d’eau douce et son sol doit être perpétuellement trempé, voire sous 5 à 10 cm d’eau. C’est ce détail qui fait surtout d’elle d’une idéale plante de jardin aquatique ou tourbier.

  • Autres soins : taille, engrais et défense de la plante

Comme soin, le papyrus en pot n’est pas trop exigeant au quotidien, mais réclame seulement plus d’eau. Il n’a pas impérativement besoin d’engrais, mais vous pouvez optimiser, sans exagérer, sa croissance en lui apportant un engrais spécial plante-verte. Une fois par mois est déjà modérée, pourtant, les engrais liquides sont à privilégier pour une meilleure absorption du papyrus.

Différent des autres types de plante d’intérieur, le papyrus ne requiert pas de taille régulière. Pourtant, vous pouvez y procéder afin de lui donner une meilleure allure et alléger sa densité très occupante en matière d’emplacement. Pour ce faire, abrogez quelques feuilles et supprimez les tiges sèches, à surveiller au quotidien pour garder la beauté de votre papyrus.

Quant aux maladies et parasites, le papyrus est très fragile face aux pucerons et aux araignées rouges. En cas d’invasion, sollicitez un jet d’eau délicat ou pulvérisez les feuilles avec un mélange d’eau et de savon naturel. Toutefois, les feuilles sont également à surveiller et en cas de jaunissement, modérez l’arrosage et évitez le climat trop bas. 

Rempoter et multiplier son papyrus ?

Pour le rempotage, le papyrus est doté de plusieurs racines et rapidement, il peut perdre son aise dans un pot. Au bout de deux ou trois ans, pensez toujours à lui offrir un pot plus large, suffisant pour sa prochaine croissance pour les deux années à venir. Le rempotage est à faire uniquement au printemps, en tentant de toujours reproduire son espace antérieur. 

En tout cas, vous pouvez multiplier votre papyrus à l’aide de la division de la touffe au printemps. C’est un procédé plus facile qui consiste à extraire les papyrus de son pot et à sectionner le toupet en plusieurs morceaux, chacun muni de tige. Vous pouvez ensuite les replanter dans différents pots et reproduire les entretiens basiques des papyrus cyperus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here